Une grande question philosophique et sa résolution en cinq minutes pas plus: « Qui suis-je? ».

« Qui suis-je? » demande le philosophe.

On s’en fout.

Et même: on s’en contre-fout.

C’est ça qu’y faut lui répondre. Au philosophe.

Toutes les manières, l’a qu’une réponse, le philosophe: « Ch’sais pas, pis si j’savais, j’voul dirais même pas, rapport à c’keu j’ai rien à dire de plus. »

La vraie question, c’est « De quoi ai l’air-je? ».

La vérité, c’est qu’on voit pas pourquoi qu’y faudrait s’emmerder à être kek’chose ou kek’un quand on peut avoir l’air de tout kesk’on veut.

Plume-d'éléphant transparent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.