I’m so Sade…

La majorité de ce court dialogue doit être imaginé sur le mode du chuchotement.

-Tu m’as fais mal avec ton djihad, tu sais.

-Je t’ai fais mâle. C’est vrai.

-Tais-toi. Je dois te punir, maintenant.

-Tu sais que c’est ce que j’attends. Tu vas me frapper?

-Oui. Je vais te frapper.

-Tu vas faire couler mon sang?

-Oui. Je vais faire couler ton sang.

-Et si je gémis?

-J’écouterai tes gémissements.

-Et si…

-Parle! Tu n’es  qu’une merde.

-Et si ma tête se détache de mon corps?

-Je regarderai ta tête s’envoler.

-Ce sera bien.

-Oui. Ce sera bien.

-Ce sera bon.

-Oui.

-Moi, j’étais tout en noir la dernière fois à Paris… tu m’aimes, en noir?

-Oui.

-J’avais des accessoires… des gros fusils-mitrailleurs… et puis, ma petite nouveauté: tu as aimé les ceintures d’explosifs?

-Oui.

-Tu auras des accessoires, toi aussi?

-Oui.

-Ce sera bon.

-Je viendrai la nuit. Je te dominerai.

-Oui.

-J’irai jusque chez toi là-bas… avec un gros bateau, des avions terrifiants, des bombes…  Le bruit griffera tes tympans… Le feu brûlera ton cuir… Le métal entrera dans ta chair…

-Oui. Encore.

-Oui. Encore!

-Jamais nous n’arrêterons.

-Non. Jamais.

-C’est trop bon.

-Oui…

Plume-d'éléphant transparent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.